MORDRE À L’HAMEÇON COMME DEUX HARANGS AU LARGE D’ISLAY

HARENG

En cette journée bien spéciale, il nous fait plaisir de vous faire un suivi concernant un sujet chaud que nous abordons durant notre atelier scotch et ce, depuis près de quatre ans. Lorsque nous parlons des malts de la mythique île d’Islay et de leur caractère tourbé, nous faisons mention que la fameuse tourbe extraite de cette île serait vouée à une pénurie au tournant de l’an 2021.

Nous tenons cette information d’un article publié sur le blogue du réputé marchand londonien de scotches, The Whisky Exchange. Cet article fait état d’une erreur d’analyse de carotte de sol entre les années 1980 et 2015. À cause de cette erreur, semble-t-il, un manque de tourbe d’Islay serait à prévoir pour 2021. La situation serait alarmante considérant que la tourbe est un composé organique qui met énormément de temps à se former (1000 ans pour 1 mètre d’épaisseur). De plus, malgré l’omniprésence de tourbe à l’intérieur des terres d’Écosse, celle d’Islay est très différente et prisée. Étant à proximité de la mer, la tourbe de cette région amène une complexité et un caractère iodé unique au whisky fumé de l’île. Pour préparer le futur, les grandes distilleries de l’île auraient même commencé à commercialiser de whisky non-tourbé (Unpeated Islay Malt).

Les malts d’Islay ne font pas l’unanimité au sein des aficionados des whisky, mais les fervents amateurs de ceux-ci en consomment pour la peine et, à plusieurs reprises durant nos ateliers, ils se sont posé la question : « Dois-je faire des réserves? ».

En cette saison 2019 des ateliers, nous avons constaté qu’il restait à peine deux ans avant le jour J, et que malgré la veille que nous faisons sur les actualités en matière de scotch, nous n’avions toujours pas vu passer un article qui brossait un portrait de la situation. Nous en avons donc profité pour relancer l’équipe du blogue de Whisky Exchange.

L’équipe du blogue se souvenait très bien de l’article qu’ils avaient publié et BONNE NOUVELLE, la tourbe d’Islay, n’est pas en danger. En réalité, elle ne l’a jamais été. L’article de fond de 2015, bien que complet et fichument bien écrit, documenté et détaillé avait été publié un certain 1er avril. C’est donc l’orgueil un peu égratigné, mais la ratte bien dilatée qu’il nous fait plaisir de vous partager cette information qui nous fait encore bien rire.

En terminant, petite précision, les distilleries d’Islay ont RÉELLEMENT commencé à commercialiser des malts non tourbés. Non pas à cause d’un manque de tourbe, plutôt pour répondre aux personnes qui ne sont pas amateurs de whisky fumés. Les producteurs d’Islay tentent plutôt de se sortir de l’étiquette « fumé » qu’on leur pose et de développer un nouveau marché.

Vous pouvez en ce moment même vous régaler du whisky suivant :cuvée Classic Laddie de la Distillerie Bruichladddich à la SAQ (67$).

Bon 1er Avril!

PS: Ils en rajoutent même une couche aujourd’hui pour l’occasion…  Voir leur petit texte sur les alternatives vertes à la tourbe

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :