Comme quelques moines en terrasse, un soir de juin…

Les terrasses médiévales étaient couvertes…

Pour cette première offre du mois de Juin, nous vous proposons des Chablis de la maison Tremblay.

Bien plus qu’une superbe appellation, Chablis est avant tout une pièce d’histoire de la France médiévale qui vaut la peine qu’on s’y attarde un verre à la main.

Au 9e siècle, l’Europe est dans une période quelque peu violente… Les Normands (Vikings) remontent les rivières et les fleuves pour saccager les villes et les abbayes qui sont les lieux les plus sûrs sur le continent. La Loire ne fait pas exception et c’est pour cette raison que les moines de Saint-Martin décident de changer de paysage. Ils profitent de la présence de Charles le Chauve (petit-fils de Charlemagne, chargé de la partie Ouest de l’empire Franc ) à Tours en 854 pour se faire octroyer la Villa de Chablis afin de s’y établir .

Comme le fleuve Serein devant Chablis ‘remonte’ pour se jetter dans la Seine, il y a peu de chances que les Vikings ‘descendent’ à Chablis. Rapidement les moines de Tours se rendront compte que l’endroit est non seulement dépourvu de drakkars mais aussi fort agréable pour produire des vins. Mais ce seront ultimement les moines Cistériens de Pontigny qui, grace à leurs ‘contacts’ monastiques, parviendront à ancrer le vin dans le paysage de Chablis. Vous pouvez d’ailleurs encore visiter leur Abbaye (partiellement détruite à la révolution) lors de votre prochain passage dans la région.

De Serein à Saguenay, il y a tout de même quelques Tremblay

C’est donc sur ce terroir marqué par l’histoire que l’on retrouve les vins de Gérard Tremblay dont la famille est présente sur Chablis depuis 5 générations. Avec 37 ha (dont 10 en 1er crus) les Tremblay préconisent une culture raisonnée de la vigne où chaque parcelle est unique et où ‘aucun cru ne ressemble à un autre’. Vincent Tremblay, maintenant partie prenante de l’exploitation, est un amoureux du Québec et nous présente à chaque arrivage des vins tout aussi passionnants que le domaine. Nous avons ici affaire à des Chablis sur la fleur, le miel d’accacia qui seront plus amples et onctueux que ce que l’appellation peut généralement proposer.

Vincent Tremblay nous parle de ce millésime: “Le millésime 2017 est superbe, je travaille sur le Domaine depuis 1999, j’aimais beaucoup le 2010 mais, franchement, le 2017 est exceptionnel, très concentré, d’un équilibre remarquable, grande finesse, des vins vraiment superbes, malheureusement nous n’avons pas de gros volumes. Le 2017 est de qualité un peu supérieure, la qualité des 2016 est très similaire au 2015, ce sont des vins très concentrés, très aromatiques; le 2017, lui, a une pointe d’élégance en plus. Ce sont des vins gourmands avec du gras, mais aussi beaucoup de fraicheur, ils sont très agréables dans leur jeunesse mais possèdent un bon potentiel de garde.“ Pour cet arrivage nous vous proposons donc des Chablis 1er cru de la maison déclinés en 2017!

Chablis 1er Cru Beauroy 2017 – 38,25$

Les Beaux Rouard, d’une famille de la région mentionnée en 1568, est situé sur la rive gauche du Serein.
Le Beauroy 2017, est très typé, bien parfumé et persistant, sec et complexe en bouche, fleurant le musc, le citron et l’aubépine, tout en bouche. Un vin qui sera à son meilleur accompagnant une volaille marinée aux herbes qu’on aura grillée au bbq un soir de juillet.

Chablis 1er Cru Côte de Léchet 2017 – 38,25$

La Côte de Léchet, citée depuis 1429, pourrait tirer son nom du vieux mot français ‘lèche’ qui désigne un mince tranche de pain. Comme c’était historiquement l’un des crus les moins productifs, on en serait venu à dire que certaines années ‘il n’y avait même pas lèche dans cette côte’… Heureusement, pour la maison Tremblay, nous avons ici plus qu’une lichette à nous mettre sous la dent. Un chardonnay qui associe structure et distinction, avec ces effluves de fumé bien spécifiques au palais, où s’entremêlent des notes persistantes de fruits blancs et de chèvrefeuille.
Il est assez typé Chablis avec un belle tension et il sera à l’aise à l’entrée avec un croquant de pâte phyllo au fromage de chèvre.

Chablis 1er Cru Montmain 2017 – 38,25$

Le Montmoyen, entre deux côtes plus élevées, est le plus au Sud de notre trio de Chablis de la rive gauche.
Il est l’aîné de la famille; distingué, d’un grand classicisme, très arômatique avec des notes de fruits plus mûrs et de fleurs blanches, tout en amplitude au palais.  Il saura bénéficier d’un court séjour en carafe afin de laisser ouvrir sa matière et son exubérance.
Vous pourrez l’oublier quelques mois au cellier et le redécouvrir avec un Comté ou bien un Chavignol un soir d’après ski cet hiver.

Comment commander? Cliquez tout simplement sur le vin qui vous intéresse et vous basculerez sur notre site transactionnel. Tous les vins sont conditionnés en cartons de 6. Une fois la commande passée et payée en ligne, nous ferons parvenir le carton à la succursale la plus près de chez vous. Veuillez noter que le montant payé en ligne correspond à la commission de l’agence et que la balance sera payable en succursale au moment de récupérer votre vin.

Pour en savoir plus sur les vins de Chablis nous vous conseillons le site de l’appellation: https://www.chablis.fr/

Publié par Robert Herrera

Chief Wine Officer des Cavistes, de Jéroboam et humble amateur.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :